Commémoration de Leonard de Vinci

Publié par Dimitri Anastassov le

Hommage à Leonard de Vinci 

La Joconde comme nous la connaissons tous est l’un des portraits les plus emblématiques du XVIe siècle tout comme son artiste Leonard de Vinci en est un symbole. C’est pourquoi l’article d’aujourd’hui va se concentrer essentiellement sur cette œuvre et son importance, sur l’artiste qu’est Leonard de Vinci, mais également sur le lieu de résidence de l’œuvre : Le Louvre et enfin sur la pièce commémorative des 500 ans de la disparition de Leonard de Vinci.

 

La Joconde

La Joconde a été et reste encore aujourd’hui l’une des œuvres les plus emblématiques concernant l’histoire de l‘art et des portraits. Ce qui fait de cette pièce un symbole de l’histoire c’est tout d’abord son esthétique. En effet les techniques utilisées pour composer la Joconde soit la peinture sur bois, le jeu de regard entre l’œuvre et son spectateur, son cadrage très moderne, les effets d’optiques on fait de Mona Lisa alias la Joconde l’une des œuvres les plus étudiées dans l’histoire de l’art et par les apprentis artistes, si bien que de nombreux d’entre eux depuis sa création tentent de refaire, d’imiter, de détourner, d’adapter l’œuvre afin d’en réaliser d’autres.

Certains disent que l’on a constamment l’impression d’être observé par la Joconde, quelle que soit la position depuis laquelle on la regarde, c’est ce qui fait d’elle cette œuvre si mystérieuse adorée de tous, et ce qui démontre les connaissances scientifiques et anatomiques de Léonard de Vinci.

Mais, qui est donc Mona Lisa ? Cela risque de faire des déçus mais malheureusement personne ne l’a jamais su. Certains disent qu’il s’agirait de la Femme de Francesco Del Giocondo, Lisa Gherardini mais cela n’a jamais été confirmé.

Ce que l’on sait en revanche c’est que le tableau  représente la jeune femme de trois quarts, assise dans une loggia ouverte sur un paysage. Elle regarde le spectateur et sourit. L’avant-bras gauche appuyé sur l’accoudoir d’un fauteuil, les mains posées l’une sur l’autre, elle domine l’ensemble de la composition. Le paysage quanta lui reste assez énigmatique on aperçoit de grande vallées.

Leonard de Vinci

De son vrai nom Leonardo di ser Piero, dit Leonard de Vinci pour les français nait le 15 avril 1452 à Vinci (d’où son nom) petite ville proche de  Florence et mort le 2 mai 1519.


De Vinci connu une scolarité très diversifiée, juste après celle-ci il commence sa  vie d’adulte comme peintre dans un atelier florentin de grande renommée, celui de Verrochio.

Adepte de l'art nouveau du clair-obscur, il perfectionne sa technique du sfumato (embrumé) qui adoucit les contrastes et améliore le réalisme des paysages ou des portraits. Nous en avons l’exemple avec le sourire de la Joconde qui, cinq siècles plus tard nous émerveille toujours de par son réalisme.

En plus d’être peintre Leonard de Vinci connaît aussi une belle carrière en tant que Sculpteur, ordonnateur de spectacles, et ingénieur (on retrouve  ce talent dans toute la complexité de la Joconde)

C'est en 1503 qu'il entame le Portrait de Monna Lisa, qui deviendra La Joconde, un tableau qui ne le quittera jamais. A cette époque, Léonard de Vinci est un mordu d’expérience, il étudie intensément les mathématiques, ainsi que l’anatomie animale et humaine.

Entre 1508 et 1510, il réalise plusieurs études qui seront réunies dans un document unique, le Codex Leicester : Ouvrage de 72 pages qui englobent toutes les réflexions scientifiques de De Vinci.  Dans toutes ces études, Léonard de Vinci suit une méthode rationnelle, rigoureuse, fondée sur l'observation, c’était un personnage catégorisé comme étant infatigable et électrique, il posait en dessin quasiment tout ce qu’il rencontrait : animaux, humains, rencontres, plantes, mécanismes…

Le Codex LeicesterLe codex Leicester 

Anecdote : Il avait le rare privilège d’avoir accès à des cadavres humains c’est dont il étudie minutieusement l'anatomie interne.

C’est ce dévouement qui a rendu l’artiste aussi célèbre qu’il l’est, un peintre de tous les siècles.

Inventions de Leonard de Vinci :

  • Parachute

  • Combinaison de plongée

  • Ornithoptère

  • Le char d’Assaut

  • L’Automobile

  • Le Scaphandre

  • La Bicyclette

  • Le Robot

  • La Calculatrice

Le Parachute par Leonard de Vinci

Le Parachute par Leonard de Vinci 

      Pourquoi la Joconde au Louvre (musée de Paris) ?

      La raison est simple mais reste une éternelle polémique Franco-Italienne, comme vous pouvez vous en douter cela n’enchante aucunement les Italiens que la Joconde se trouve en possession des Français. Mais alors Pourquoi ?

      Durant l’hiver 1516 alors qu’il a 63 ans, Leonard de Vinci traverse les Alpes.  Tombé en disgrâce aux yeux des Médicis, le peintre italien s’est alors placé sous la protection du Roi de France François 1er.

      Il a pris avec lui, dans ses bagages des tableaux dont il était incapable de se séparer, La Joconde qui est de loin sa plus grande fierté faisait donc partie du voyage.

      En échange de sa bienveillance De Vinci offre à son nouveau mécène ses œuvres. Le roi de son côté lui verse une pension. C’est un achat déguisé, car bien sûr le roi n’achète pas. On offre au roi et le roi rémunère (700 écus d’or par an). Ces trésors ne vont plus quitter la France : ils entrent dans les collections royales de François Ier. Des collections nationalisées à la Révolution.

       

      Anecdote : Encore aujourd’hui François 1er est nommé par les italiens « le rapt du chef-d’œuvre », récemment le Vice-Premier ministre Italien, Matteo Salvini, a plaisanté sur l’idée de « reprendre » La Joconde aux Français. Or la présence du tableau en France n’est pas le résultat d’un vol comme ne cessent si bien de le rappeler les Français.

      Données chiffrées : De 15 000 à 20 000 personnes viennent admirer la Joconde chaque jour au musée du Louvre à Paris. Cela représente 7,3 millions d’admirateurs chaque année, c’est-à-dire une grande majorité des visiteurs du musée parisien.

      Les visiteurs ont le droit à 15 secondes pour admirer La Joconde (en effet, l’œuvre est tellement admirée qu’un temps imparti a été définit afin que tous les visiteurs aient la chance de croiser son regard)

      6 personnes se tiennent en permanence aux côtés du tableau afin de le surveiller (au cas où des Italiens voudraient venir la récupérer évidemment)

      La pièce commémorative des 500ans de la disparition de Leonard de Vinci

      Cette pièce de monnaie en Or ¼ OZ dévoile un avers sur lequel le mi-corps de Mona Lisa l’œuvre la plus célèbre du peintre est représentée en gros plan. Derrière elle, soit en second plan de l’avers, vous pouvez apercevoir l’encadrement du tableau disponible au Louvre ainsi que le nom de l’œuvre et celui du célèbre Leonard de Vinci. Afin de rendre hommage à ce peintre emblématique du 15ème siècle, la pièce, et plus précisément le tableau est marqué d’une apposition « 500 ans » qui rappelle la mort du peintre en 1519 que nous avons commémoré en 2019.
      L’estampille « Chefs-d’œuvre des Musées » qui définit cette série a été ajoutée sur le côté droit.

      Sur le revers sont visibles plusieurs grands musées Français comme le Musée d’Orsay représenté par sa sublime horloge en haut à gauche, à sa droite on reconnait Le musée du Louvre à sa façade dominante. En dessous de ces deux premiers musées nous trouvons le musée Rodin ainsi que le musée Picasso.

      Enfin vous pouvez apercevoir également, surplombant le revers le célèbre escalier du musée Pompidou.

      Tout aussi important la valeur faciale et la mention « République Française » y sont également inscrites.

      Si nous avons commémoré en 2019 les 500 ans de la disparation de De Vinci c’est bien-sûr afin de rappeler que c’est un artiste qui certes n’est plus là, mais ne mourras jamais vraiment tant ses œuvres ainsi que sa personne sont fascinantes.  

      Autres œuvres commémoratives de Leonard de Vinci :

      • L’exposition au Louvre de 7 œuvres de Leonard de Vinci pour célébrer les 500 ans de sa disparition, œuvres prêtées par l’Italie. (Exposition ayant été rendue gratuite pendant 3 nuits)

      • Une œuvre hommage à Léonard de Vinci par Max Ernst

      Ainsi que d’autres pièces sorties en guise d’hommage à Leonard de Vinci

      • La monnaie de 2 Euros

       

       

      Merci pour votre lecture, pièces-et-monnaies

      ← Article précédent Article suivant →


      commentaire


      • Article très intéressant. Bravo à son auteur 👌😉👏👏👏

        Demaret le

      Laissez un commentaire